Qui est en ligne ?
Il y a en tout 6 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 6 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 42 le Ven 2 Avr - 20:54
Statistiques
Nous avons 154 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est tifan

Nos membres ont posté un total de 3863 messages dans 813 sujets

Argentine : la présidente Cristina Kirchner en guerre contre le sionisme !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Argentine : la présidente Cristina Kirchner en guerre contre le sionisme !

Message par loeil19 le Sam 31 Jan - 0:18

L'affaire « Charlie Hebdo » a montré comme il était facile de désorienter et de mobiliser des foules immenses de Français. Les cerveaux du Mossad ont voulu refaire à Buenos Aires le coup ukrainien (lui-même inspiré du programme contre Bachar al-Assad) : chasser un gouvernement élu et légitime, sous prétexte d'indignation populaire.

Le 18 juillet 1994, l'explosion devant le siège de l'Association mutuelle israélite d'Argentine (AMIA) avait fait 85 morts et des centaines de blessés. La justice accusait l'Iran d'avoir financé l'attentat, ce que la République islamique avait démenti. En tout état de cause, on voit mal selon quelle logique l’Iran organiserait des attentats dans le pays avec qui il a les échanges commerciaux les plus dynamiques, depuis les années 1960 !

Mais brusquement donc, et contrairement à tout pronostic, le gouvernement argentin provoque la fureur d’Israël en proposant au gouvernement iranien de créer une commission d’enquête mixte, à laquelle participeraient 5 autres Etats agréés par les deux parties. Alberto Nisman, procureur argentin, avait alors accusé la présidente Cristina Kirchner de tenter de couvrir les suspects.

Dans la nuit de dimanche à lundi 19 janvier 2015, Il est retrouvé mort dans son appartement. Agé de 51 ans, il enquêtait depuis 2004 sur cet attentat.

La presse mainstream unanime a fait descendre dans la rue des foules agitant des pancartes « Je suis Nisman » ; il s'agissait de déstabiliser le gouvernement en place, de plus en plus ouvertement en guerre contre le sionisme. Mais, la présidente se défend avec talent et contre-attaque habilement.

La présidente argentine multiplie les actes audacieux.  En octobre dernier, le Parti Anti Sioniste avait apporté son soutien et salué le courage de la Présidente, alors que la censure médiatique s’était abattue sur elle en pleine allocution à l’ONU. Elle y dénonçait sans langue de bois la mainmise sioniste au plus haut niveau.

Nouvelle étape dans les attaques frontales de la présidente contre le sionisme qui se croyait en pays conquis : la dissolution des services secrets, après en avoir chassé l'agent Jaime Siusso, patron immédiat du procureur Nisman. « Nous devons rendre les services de renseignement plus transparents parce qu'ils n'ont pas servi les intérêts du pays », a expliqué la présidente.

Le Parti Anti Sioniste appelle tous les pays souverains et libres à ne pas céder à la mainmise israélienne et à renforcer leurs actions contre les lobbies sionistes. N’oublions pas que l’Amérique latine est un nouveau bloc de la Résistance et l’alliance entre ce bloc et le bloc d’Orient fait peur à Israël !

L’entité sioniste est la seule à avoir intérêt à ce que cette commission n’aboutisse pas parce qu’elle risque de désigner Israël comme responsable des attentats de Buenos Aires…

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste

loeil19

Féminin
Nombre de messages : 99
Age : 43
Localisation : france
Points : 7707
Date d'inscription : 16/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum