Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 42 le Ven 2 Avr - 20:54
Statistiques
Nous avons 154 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est tifan

Nos membres ont posté un total de 3863 messages dans 813 sujets

Israël, la nouvelle frontière de l'Europe !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Israël, la nouvelle frontière de l'Europe !

Message par loeil19 le Sam 20 Aoû - 20:05

Israël, la nouvelle frontière de l'Europe !


Le 27 mai 2010 à Paris, avait lieu l’adhésion d’Israël à l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économiques). Netanyahu s’était déplacé à cette occasion, et bien entendu l’événement fut présenté par les sionistes comme une victoire de la politique israélienne. Mais quelles en sont les conséquences pour la France ? 

Il s’agit d’abord d’un certificat de bonne conduite décerné par l’Union européenne aux dirigeants de Tel Aviv. Par ce geste, les gouvernements européens ont donné leur caution morale à l’agression et aux crimes de guerre israéliens commis contre la population civile de Gaza, ainsi qu'à la transformation de Gaza en un ghetto où la population, prise en otage, souffre chaque jour des privations. C’est l’approbation par les gouvernements européens de l’expulsion massive des populations palestiniennes, de la confiscation de leurs terres, de la destruction de leurs maisons, de la construction du Mur, et des check-point permanents et humiliants pour les habitants de Palestine. C’est un encouragement de plus à un État revendiquant et pratiquant ouvertement l’apartheid. C’est un soutien à un État belliciste qui n’a jamais caché son mépris du droit international. L’adhésion d’Israël à l’OCDE signifie que le masque démocratique de l’Union européenne est tombé, depuis longtemps, pour le plus grand profit du sionisme. 

Cette adhésion signifie également, sous couvert de coopération, le transfert de technologies à usage militaire vers Israël, ainsi que l’arrivée en France de produits agricoles israéliens provenant de colonies en Cisjordanie et cultivés par des saisonniers arabes ou immigrés dont on imagine les conditions de vie et de travail. 

Mais il y a plus grave. En acceptant l’entité sioniste à l’OCDE, ce qui est le premier pas vers l’intégration à l’Union européenne, nous venons d’acquérir sans trop nous en apercevoir une nouvelle frontière ! Par cette adhésion, l’Europe est, de fait, frontalière avec la Palestine, la Syrie, le Liban, la Jordanie et l’Égypte. Autrement dit, nous sommes davantage impliqués aux côtés de Tel Aviv dans le conflit du Moyen-Orient. Pour l’opinion publique arabe et internationale, il y a longtemps que la France n’apparait plus comme un arbitre ou un médiateur indépendant, mais comme un auxiliaire et un complice de l’entité sioniste. 

Cette adhésion officialise donc une réalité. C’est un pas de plus vers la participation de l’Union européenne, et surtout de la France, dans la guerre que préparent les sionistes contre le Front de la Résistance (Gaza, Syrie, Liban, Iran). Et ce n’est pas un hasard si, lors de leur entrevue à Paris en mai 2010, MM. Sarkozy et Netanyahu ont appelé à durcir les sanctions contre la République islamique d’Iran. Et bien-sûr, pas un mot sur le nucléaire israélien, sur le blocus de Gaza, sur les milliers de prisonniers palestiniens, ou sur la colonisation sioniste qui s’intensifie.

Frappés de plein fouet par cette crise économique, qui n’est au fond que la crise d’un système mondial dont le sionisme est le pivot, beaucoup de nos compatriotes pensent d’abord aux questions immédiates : emploi, retraite, services publiques, pouvoir d’achat. Ils ont raison, nous les comprenons et nous les soutenons dans leurs combats au quotidien. Mais qu’ils n’oublient pas que les crises économiques d’une telle ampleur débouchent généralement sur des guerres permettant au système de se survivre…

Nous savons qui a su tirer profit des deux précédentes guerres mondiales (déclaration Balfour en 1917, création d’Israël en 1948). Ne permettons pas cette fois-ci au sionisme de nous entraîner dans une guerre qui n’est pas la nôtre. Il faut que nos concitoyens comprennent que le lobby sioniste est aux commandes à Paris, et que chaque jour un peu plus il nous conduit vers une catastrophe. Il est encore temps pour réagir !

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste


http://www.partiantisioniste.com/communications/europe-nouvelle-frontiere-0416.html

loeil19

Féminin
Nombre de messages : 99
Age : 43
Localisation : france
Points : 7704
Date d'inscription : 16/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum