Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 42 le Ven 2 Avr - 20:54
Mots-clés

Statistiques
Nous avons 154 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est tifan

Nos membres ont posté un total de 3863 messages dans 813 sujets

Le film consacré a Si Mohand u M’hand est en tournée en France

Aller en bas

Le film consacré a Si Mohand u M’hand est en tournée en France

Message par choukry30 le Jeu 26 Fév - 16:11

Si Mohand u M’hand hôte des
salles de cinéma en France.


Le film consacré au
poète de tous les temps, est dans les salles de cinéma en France. Le barde
continue à exister dans les mémoires de tous ceux qui ont aimé sa poésie. Ainsi,
leur préoccupation est de faire revivre la culture et le patrimoine berbère.
Cependant "L’insoumis", un film de Rachid Ben Allal et Lyazid Khoja, qui ont
réussi à faire le portrait du poète kabyle, qu’ils ont porté à l’ écran en 2004
et depuis l’an passé, il est en tournée en France. Après être diffusé dans le
cinéma, le studio de Brest, en Bretagne et prochainement le 9 février au cinéma
de Molière à Pézena, et le 13 février au cinéma les Trois Luxumbourg à Paris. Le
dernier rendez-vous sera donné dimanche 22 février, au cinéma " le Zola " à
Villeurbanne.


Le rôle du poète révolté est
interprété par Fodil Hamla, dans la partie jeunesse de Si Mohand, et Dahmane
Aidrous interprétant le rôle du poète dans la force de l’âge, tous deux
interprètent surtout le coté de l’exil intérieur de l’homme. Hajira Oubachir et
Larbi Zekkal, ont interprété le rôle des parents respectifs du héros, alors que
Djamila Amzal, interprète celui de la mère. Par ailleurs, cette cinématographie
en tamazight s’inscrit dans cette action de promouvoir l’amazighité donc la
culture, la langue et l’histoire amazighes.


Le
film raconte l’histoire tragique du grand rebelle de l’errance, né vers 1845 à
Ichar3iwen, près de Tizi Rached. Quand son village fut rasé par l’armée
française, son père fusillé devant ses yeux, sa famille dispersée, il se
retrouve seul à errer de ville en ville, de village en village, de pays en pays.
Traumatisé toute sa vie, et pour exprimer ses douleurs profondes, il transforme
ses malheurs en vers. Il faisait entendre sa parole d’une grande force et d’une
richesse extrême. Il mourut à l’hôpital des Sœurs blanches à Aïn El Hammam,
ex-Michelet, des suites d’une longue maladie, le 28 décembre 1905. Il est
enterré, comme il avait prédit lors de sa rencontre avec Cix Mohand Oulhocine, à
Aseqif N-Tmana, à Ain El Hammam. " Si Mohand Oumhand l’insoumis ", est
l’histoire d’un homme révolté qui a vécu toute sa vie sur les routes de la vie.
Buvant, aimant, se droguant, fuyant sa réalité transformant ses blessures
profondes en poèmes éternels qui furent sa raison d’être.


-La Depeche de Kabylie
avatar
choukry30
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 1016
Age : 42
Localisation : alger
Emploi/loisirs : voyage aventures sport
Humeur : dont worry ,be happy???
Points : 11763
Date d'inscription : 16/11/2008

http://www.aliw.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum