Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 42 le Ven 2 Avr - 20:54
Mots-clés

Statistiques
Nous avons 154 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est tifan

Nos membres ont posté un total de 3863 messages dans 813 sujets

le verdict de la FIFA dans l’affaire du caillassage du bus de l’EN au Caire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le verdict de la FIFA dans l’affaire du caillassage du bus de l’EN au Caire

Message par choukry30 le Dim 21 Mar - 11:24

Actualité (Dimanche 21 Mars 2010)

Les égyptiens risquent une lourde sanction dans l’affaire du caillassage du bus des verts
Voilà comment la FIFA a piégé Samir Zaher

Par : Samir Lamari

LIBERTE

Les Algériens avides de connaître le verdict de la FIFA dans l’affaire du caillassage du bus de l’EN au Caire, le 12 novembre dernier, juste avant la dernière rencontre des éliminatoires du Mondial 2010, doivent encore patienter. Le verdict de la puissante fédération mondiale ne sera connu que dans une quinzaine ou une vingtaine de jours, affirme une source digne de foi, proche du dossier. Pourquoi donc ce nouveau délai, sachant que, dans un premier temps, la sentence de la FIFA
était attendue pour ce début de semaine ? Selon notre source, la commission de discipline de la FIFA, qui a auditionné les deux parties, algérienne et égyptienne, il y a une dizaine de jours à Zurich, en Suisse, au siège de la fédération mondiale, et écouté leurs arguments respectifs, a décidé de programmer pour une autre date, dans une quinzaine de jours environ, une séance de plaidoirie qui ne concerne que la partie égyptienne afin de lui permettre de préparer une nouvelle fois sa défense. Cette séance n’est pas du reste obligatoire et les Égyptiens peuvent s’en abstenir dans le cas où ils estimeraient qu’ils ont tout dit à la commission de discipline. Ce n’est qu’à l’issue donc de cette séance de plaidoirie que les membres de la commission de discipline vont se réunir une nouvelle fois, le jour suivant, pour délibérer et arrêter le verdict dans cette affaire qui aura tenu le football africain en haleine. Selon notre source, il est aujourd’hui quasi certain que la Fédération égyptienne sera sanctionnée.
Il reste juste à trouver la formule pour ces sanctions qui peuvent aller du simple blâme à la défalcation de points pour les prochaines éliminatoires de la CAN ou même du Mondial 2014. D’ailleurs, la FIFA entend bien faire de ce cas un exemple pour l’avenir afin que de tels incidents graves ne se reproduisent plus. Parmi les arguments qui plaident pour une sanction sévère contre la Fédération égyptienne, le fait que la commission de discipline de la FIFA est parvenue, lors de l’audition du 10 mars dernier, à piéger le président Samir Zaher. Cette commission a réussi à lui soutirer un aveu important, reconnaissant implicitement que le bus des Verts a été bel et bien caillassé, ce que les Égyptiens ont refusé d’admettre pendant longtemps. En effet, Samir Zaher a lâché durant l’audition cette phrase lourde de sens. “Ce n’est pas parce que des enfants ont caillassé le bus de l’équipe d’Algérie que les relations entre les deux fédérations vont être détériorées.” Ce qui implique qu’il y a eu bel et bien attaque contre la délégation algérienne. C’est un aveu important qui pèsera lourd dans la balance au moment de la prise de décision finale, car il est clair que la sécurité des Algériens au Caire était de la responsabilité exclusive des Égyptiens. Pour rappel, sitôt arrivé à hauteur de l’Iberotel, lieu de résidence des Verts au Caire le
12 novembre dernier, l’autocar transportant la délégation nationale a ainsi été, au moment même où il avait ralenti devant le portail de l’hôtel étrangement fermé, pris sous un déluge de grosses pierres lancées à bout portant par un groupe d’ultras égyptiens, qui s’étaient scindés en deux pour occuper les deux parties de la chaussée et ne rater aucune “cible”, en l’absence énigmatique d’un quelconque cordon sécuritaire.
Suite à ces coups de boutoir sous forme d’une violente et incessante rafale de grosses pierres, presque toutes les vitres de l’autocar des Verts volèrent en éclats.
Dénombrant quatre blessés, mais surtout paniquée et sous le choc d’une telle attaque par surprise, l’équipe nationale venait d’avoir un réel avant-goût de ce que sera son séjour en terre égyptienne.
Au black-out imposé par l’impossibilité d’accéder à l’intérieur de l’hôtel et de s’enquérir de visu de l’état ou de la gravité des blessures des sociétaires de l’EN “sur décision de votre fédération”, insistera la “garde” égyptienne, les représentants et envoyés spéciaux des différents organes de presse seront dans le même cadre spatio-temporel confrontés, pour leur part, à l’inflexibilité du service de sécurité local, subitement redevenu efficace, sitôt “l’attaque préméditée” contre les coéquipiers de Mourad Meghni exécutée.
Bilan de l’offensive égyptienne : quatre blessés que sont le milieu de terrain Khaled Lemmouchia (trois points de suture derrière la tête), le défenseur central Rafik Halliche (deux points de suture au front), l’attaquant Rafik Saïfi au bras, ainsi que l’entraîneur des gardiens de but Salem Belhadj.




_________________
l'algerie ce pays gater par la nature malmener par les gents
avatar
choukry30
Admin
Admin

Masculin
Nombre de messages : 1016
Age : 42
Localisation : alger
Emploi/loisirs : voyage aventures sport
Humeur : dont worry ,be happy???
Points : 11367
Date d'inscription : 16/11/2008

http://www.aliw.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum